groupe bras dessus bras dessous Commerces et Coronavirus
25 mars 2020

Commerces et Coronavirus : élans de solidarité et d’entraide que l’on adore

« À situation exceptionnelle mesures exceptionnelles. Depuis les allocutions du Président de la République et du Premier Ministre, toute l’économie est à l’arrêt. Elle doit se réinventer pour mener la bataille que nous connaissons. Pour remporter cette manche, un seul mot : SOLIDARITÉ ».

Commerces et Coronavirus. Évidemment, le confinement est la seule démarche qui vaille. Mais il influe sur nos habitudes de consommation. Et les commerçants l’ont bien compris. Avec leurs armes, ils établissent donc de nouvelles règles et font preuve d’une inventivité incroyable. De quoi donner des idées !

Serrage de mains, collaboration entre deux personnes

Commerces et Coronavirus : les entraides entre commerçants pour assurer un service minimum nécéssaire

Allier Commerces et Coronavirus n’est pas chose simple. Mais l’épidémie solidaire est toute aussi virale.

À Saint-Amand-les-Eaux, la Maison Pollet a alors pris le taureau par les cornes. Avec d’autres commerçants, la Maison a mis en place un service de livraison. Pour faire simple, si l’on commande chez elle et que l’on a besoin de produits d’un primeur ou d’un autre commerçant participant, la Maison Pollet vous livrent toutes les marchandises en même temps. 

En région parisienne, le président de la Fédération des Associations de Versailles et François de Mazière, actuel Maire de Versailles ont mis en place une page Facebook. L’objectif : regrouper tous les professionnels afin qu’ils puissent indiquer leurs initiatives solidaires, bons plans et autres ventes à emporter. 

Plus fort encore ! À Barsac, en Gironde deux couples de commerçants s’activent. Avec l’aide du maire, Dominique Cavaillols, pour livrer les denrées alimentaires aux habitants. Le boucher  de la commune livre les baguettes aux personnes à mobilité réduite ou n’ayant pas les moyens de se déplacer pour faire leurs courses. Le centre communal d’action sociale est aussi dans le coup. La structure paie la différence quand la note est trop salée entre le Leclerc et le boucher du village.Un acte fort qui montre que la coordination entre tous les acteurs de l’économie locale est possible.

A l’étranger, des initiatives voient le jour également. À Charleroi (Belgique), cinq restaurateurs se sont unis et ont développé leur propre application pour la livraison de repas explique Aurélien Luz, responsable de Shape’n Go. 

Bref dans la bataille Commerces et Coronavirus, le dernier n’a qu’à bien se tenir. Et d’autant plus quand d’autres acteurs de la dynamique y mettent leur grain de sel.

Les habitants se mobilisent aussi

« À 18 ans, j’ai décidé de me rendre utile ! Bien décidé à aider mes aînés ». Pour cela, Thibault a mis en place un système de livraison à domicile dans son petit village de Breteuil-sur-Iton (Eure). Pour accompagner les plus fragiles durant cette période. Il veut ainsi montrer que sa ville n’a pas perdu son âme et que les commerces n’oublient pas le sens de la proximité. Thibaut fait ainsi chaque jour le tour des commerces et parcourt ensuite la ville et ses alentours à ses frais. Bien joué Thibault !

A Saint-Martin-lez-Tatinghem dans le Pas-de-Calais, le combo Commerces et Coronavirus ne fait naître qu’un appel : la solidarité. Demander des nouvelles du voisin, préparer à manger pour ceux qui n’en ont pas la possibilité, faire les courses pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer, distribuer les attestations permettant de le faire…

Des initiatives qui mettent du baume au cœur en cette période de crise. D’autant qu’on connaît le rôle majeur des habitants pour dynamiser leurs villes.

Commerces et Coronavirus : les entreprises au chevet de nos héros ! 

Des héros de la nation se révèlent. Toutes celles et ceux qui malgré la situation se lèvent chaque matin et sont au front pour combattre la maladie. Par tous les moyens. Ambulanciers, infirmiers, médecins, pompiers, policiers, caissière du supermarché, éboueurs… Toutes ces professions qui font que demain sera meilleur. Pour leur permettre de pouvoir se protéger, faire face au manque de moyens et de leur faciliter leur quotidien de nombreuses sociétés se sont mobilisées.

Romain, Chef de l'entreprise Hauts de France Couverture remettant des kits de protection au personnel médical
Romain Crespel, gérant de l’entreprise Hauts de France Couverture, au chevet des services médicaux en période de Coronavirus

Par exemple, l’entreprise Hauts de France Couverture. Une fouille approfondie des stocks et un appel auprès de tous les fournisseurs a été lancé afin d’approvisionner les services médicaux de la région en masques de protection FFP2. Bravo, Romain pour cette initiative son seul regret : ne pas pouvoir les aider davantage ! Preuve de son engagement, il nous livre : « j’ai sollicité tout mes fournisseurs pour tenter d’en racheter pour les offrir car j’ai énormément d’appels mais ils n’ont plus de stocks, si un fournisseur lit mon témoignage et dispose de masque qu’il me contact je lui en achèterai ».

Dans un autre registre, les hôteliers. Mobilisés depuis plusieurs jours pour loger les populations en première ligne dans la crise sanitaire du Covid-19. Airbnb lance sa plateforme Appart Solidaire. Pour mettre en relation des personnels médicaux et travailleurs sociaux mobilisés contre le Covid-19 avec des hôtes prêts à offrir un logement gratuit.

Les grands groupes sont également dans le coup. IKEA à Hénin-Beaumont par exemple, s’est mobilisé et a livré des masques FFP2. La Caisse d’Epargne Hauts de France a également donné et distribué 1 millions de masques à 3 centres hospitaliers de la région. LVMH, Bouygues, CMA CGM, Orange et pleins d’autres reflètent un message fort et sans appel : c’est ensemble que nous réussirons !

# La team Tagether

Vos clients sont votre plus belle vitrine

Découvrez comment faire connaître votre commerce à moindre coût