Click and collect
11 décembre 2020

Click and collect pour un commerce : un coup de pouce, mais pas un miracle.

Le click and collect pour un commerce est une solution nécessaire mais pas suffisante. Elle doit s'insérer dans une stratégie numérique globale.

Click and Collect pour un commerce : un moyen de faire de la trésorerie

Click and collect

En quelques jours, ce qui était jusqu’alors un concept est devenu la réalité de nombreux commerçants de proximité. Le fameux click and collect. L’achat en ligne avec retrait en magasin, a converti en quelques jours des dizaines de commerçants.

Un dispositif qui permet de maintenir l’activité, mais aussi conserver ce lien avec les clients. Le click & collect apparait ainsi comme une solution qu’il est aisé de proposer sur son site e-commerce pour accélérer la livraison de ses commandes et vous éviter la logistique des envois. Une commande prise directement sur le site et payée en ligne. Une fois la commande préparée, il reste uniquement à informer son client que celle-ci est disponible. Il n’aura plus qu’à venir la récupérer dans votre commerce.

Avec un commerce équipé d’un service click and collect, il est donc possible de continuer ses ventes. Le click and collect est donc une solution idéale pour des clients de proximité. Pour les plus éloignés géographiquement, et si l’activité le permet, la livraison restera une solution pour pallier la fermeture de sa boutique, même si elle rencontre quelques retards.

Click and collect

Click & collect pour un commerce : une condition nécessaire mais pas suffisante

La vente à emporter pour les restaurants ou le click and collect pour les commerces de proximité aura donc simplement permis d’éviter la casse. Ces canaux de distribution numériques ont donc représenté 25% de l’activité normale de ces commerces. Ce niveau d’activité a été variable selon le secteur. Le plus touché étant celui de l’équipement de la personne (essentiellement les enseignes de vêtement). Les ventes se sont effondrées de 83% dans ce secteur. Les ventes en ligne n’ont représenté que 17% du chiffre habituel. Si la part du e-commerce dans la mode a fortement progressé en 2020, passant de 15 à 23% selon Kantar, ce mois de confinement n’a pas été propice aux achats de vêtements, comme cela avait le cas lors du premier confinement. Bref, le click and collect ne suffit pas.

Click and collect

Une solution à cumuler avec d’autres solutions digitales

Pour conclure, la crise sanitaire que nous traversons est difficile. Elle met à rude épreuve les commerces de proximité et les oblige à s’adapter pour assurer leur pérennité. Ici, le click and collect pour un commerce n’est donc qu’une solution de soutien.

Cependant, cette période est propice à la réflexion et aux changements. C’est le moment pour les entreprises d’entamer leur transformation digitale pour donner un nouvel élan à leur activité et démarrer l’après dans de bonnes conditions. Dans ce contexte, elles ne seront plus contraintes de cesser leur activité pendant les confinements et seront équipées pour l’après avec la possibilité de vendre en physique mais aussi en ligne, notamment via le click and collect. L’État a même promis des aides, dans les prochaines semaines, afin de permettre à toutes les entreprises de bénéficier d’un accompagnement digital.

Il est donc temps d’agir et d’opter pour le numérique pour continuer d’exister en cette période de turbulence. Le click and collect est une de ces solutions. Ici, nous proposons donc une solution 100 % gratuite pour soutenir les commerces de proximité en leur permettant de digitaliser leur bouche-à-oreilles. Cliquez ici pour en savoir plus.

#SoutienTonCommerce

#TeamTagether

Article rédigé par Nassim Mahdaoui

À lire ensuite

Créer un site web : fausse bonne idée pour un commerce de proximité ?

Lire la suite

Vos clients sont votre plus belle vitrine

Découvrez comment faire connaître votre commerce à moindre coût

Publicité Bouche à oreilles